Auto Moto

Qui veut acheter une voiture autonome ?

Qui veut acheter une voiture autonome ?

La voiture autonome est électrique et connectée et constitue un scénario que tous les constructeurs automobiles ont anticipés. Cette révolution les poussent à s’adapter et à se transformer en fournisseurs de services de mobilité. Ce changement constitue une menace pour tous ceux qui ne s’adapteront pas assez vite à ce changement, de nouveaux acteurs des technologies comme Apple, Google ou encore Tesla sont des entreprises qui font parties de ce changement et deviennent donc des concurrents directes aux constructeurs automobiles.

Daimler, fabricant des voitures Mercedes, expliquait au printemps 2017 qu’il comptait collaborer avec l’équipementier Bosch afin de mettre en circulation des voitures autonomes dès le début de la prochaine décennie. Le constructeur Allemand a été un des premiers à s’intéresser au système d’autopartage de Car2go. Ces mesures sont prix pour faire face à la pollution de l’air, à l’engorgement des routes et à la pression de la Chine.

fin 2016, Volkswagen a présenté sa marque de service de mobilité : “Moia”. “Même si, à l’avenir, tout le monde ne sera pas propriétaire d’une voiture, nous voulons faire en sorte avec Moia que chacun puisse être client de notre entreprise d’une manière ou d’une autre” commente Matthias Müller, le patron du géant allemand.

Quels acheteurs ?

En 2030, les robots-taxis pourraient représenter près de 40% des bénéfices du secteurs des services à la mobilité, selon une étude faite par le cabinet Roland Berger, qui constate que la demande pour les voitures particulière décline de près de 30%. Ainsi, les experts insistent sur le fait que les constructeurs qui ne sauront pas s’adapter serons voués à l’extinction. De nos jours, les voitures électriques ne rivalisent pas avec les voitures à moteur thermique, leur autonomie est encore trop limitée et leur long temps de recharge décourage les potentiels acheteurs. La banque Bank of America Merrill Lynch estime quand même que les voitures 100% électriques sont de plus en plus compétitives et qu’elles détiendront 12% du marché de l’automobile en 2025, 34% en 2030 et 90% du marché en 2050. En ce moment, la communication faite pour les voitures électriques est de 99% alors qu’elles ne représentent pas plus que 1,5% des ventes.

La course aux technologies

La course aux technologies augmente la difficulté et le coût de fabrication des voitures électriques. En effet, le coût de fabrication des voitures électriques est de 20% plus cher que les voitures de la précédente génération qui étaient équipé de moteur thermique. Il fût un temps où les constructeurs misaient tout sur le diesel pour atteindre leurs objectifs de CO2, cependant cette technologie n’est plus adapté aux objectifs actuels notamment avec le scandale de Volkswagen.

Sarah
Hey la compagnie ! Ici Sarah, je suis actuellement derrière mon écran à la recherche de pépite d'actualité à vous partager ! On se retrouve prochainement pour un nouvel article ! Bisous tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *