Assurance

Assurance : des drones pour estimer les dégâts de sinistres météorologiques

Assurance : des drones pour estimer les dégâts de sinistres météorologiques

 

Estimer les dégâts subis lors d’une intempérie amène toujours des problématiques difficiles à résoudre. Pouvoir mesurer ses dégâts est difficile surtout sur de grandes surfaces. Que ce soit pour celui qui assure ou celui qui est assuré, il est difficile des deux côtés de se mettre d’accord.
C’est alors que Groupama Rhône Alpes Auvergne met en place une innovation qui pourrait en sauver plus d’un ! Un drone et son logiciel qui permettrait d’estimer à votre place les dégâts sur de grandes surfaces comme des champs agricoles.

Un drone qui analyse les dégâts de dégâts

 

Tout le monde a déjà au moins une fois essayé de négocier pour rembourser le moins possible son assureur lors d’une intempérie ou d’un sinistre. Hélas, les assureurs connaissent déjà tous le baratins que les clients peuvent faire pour parvenir à rembourser le moins possible.

Concernant les sinistres dans le milieu de l’agriculture, les dégâts sont considérables et il est donc difficile de bien mesurer l’ampleur et les proportions que cela a pris.
Que ce soit par la pluie, le givre, le vent, les tempêtes, les grêles ou même les orages, il est difficile d’estimer la grandeur des dégâts sur des produits agricoles et des végétaux.

Le drone va servir à prendre des images aériennes afin de déterminer les zones touchées ou non par les intempéries. Le logiciel traite les images renvoyé par l’appareil et va donc colorer les zones sinistrées. Vous pourrez alors bien mesurer les parcelles touchées ou non.

Avant les drones

 

Avant l’apparition de ces drones, l’expert devait trouver un endroit en hauteur pour estimer les dégâts sur le champ ou la parcelle touchée. Mais l’estimation faite par l’expert n’était pas forcement réaliste ou objective, celui-ci n’ayant pas une vision d’ensemble aussi bien qu’avec un drone. L’expert estimait donc les dévastations à vue d’œil et devait faire une part égale entre l’estimation de l’agriculteur et celui de l’expert. Finalement, ce système n’était pas convenable d’où la nécessité de la mise à disposition de drones pour les agriculteurs.

Une précision sans faille

 

Le drone permet donc une analyse correcte et précise des parcelles touchées et des dégradations subies par les champs.

Le groupe Groupama a donc mis en place un pack comportant un drone, 6 batterie et une tablette qui interprète les images ainsi qu’un logiciel fait par l’entreprise. Le tout pour la modique somme de 4 000 euros. Les experts réalisent donc des clichés en survolant les parcelles des agriculteurs puis les clichés sont analysés par la tablette et le logiciel et il détermine avec une précision sans faille les zones touchées par le sinistre. Puis il annonce le montant qui peut être remboursé. Cependant, le vol drone doit être autorisé il faut donc un délai de 24h avant la mise en place de ce type de service afin que l’assureur demande autorisation.

Le drone est donc devenu une technologie presque indispensable pour l’assurance des agriculteurs afin que ces derniers puissent être remboursés comme il se doit dans de bonnes conditions et de façon précise.

Sarah
Hey la compagnie ! Ici Sarah, je suis actuellement derrière mon écran à la recherche de pépite d'actualité à vous partager ! On se retrouve prochainement pour un nouvel article ! Bisous tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *